Blog

Cession d’une pharmacie d’officine : quels sont les prérequis

Céder une pharmacie d’officine est une décision qui peut intervenir pour une multitude de raisons. En effet, un pharmacien ou une pharmacienne peut choisir de procéder à la vente de son officine que ce soit pour en acquérir une autre, pour cause de déménagement ou encore pour un départ à la retraite par exemple. Il est cependant important de retenir qu’en raison de la particularité de l’activité, la cession d’une officine pharmacie comme expliqué dans cet article comporte des spécificités et devra suivre des étapes précises avant de pouvoir être réalisée. Quels sont les prérequis exigés pour la vente d’une pharmacie d’officine et comment cela fonctionne ? C’est ce que nous allons aborder ensemble ci-dessous.

Pharmacie d’officine : de quoi s’agit-il ?

Cession d’une pharmacie d’officineDéfinie par l’article L5125-1 du code de la santé publique, la pharmacie d’officine est un endroit destiné à la préparation ainsi qu’à la vente de produits destinés à la santé et au bien-être. L’exercice des activités de la pharmacie d’officine nécessite une licence d’exploitation.

En raison des activités concernant la fabrication et la vente de produits pharmaceutiques ainsi que de tous les éléments matériels et non matériels utilisés pour la réalisation de cette activité, la pharmacie d’officine représente un fonds de commerce un peu particulier et soumis à un cadre juridique spécifique mais qui n’en demeure pas moins éligible à la vente. Il faudra toutefois voir avec exactitude les divers éléments qui entrent dans le cadre de la vente d’une pharmacie d’officine.

Cession de la pharmacie d’officine : que céder et à qui le céder ?

En tant que pharmacien ou pharmacienne désireux de céder son officine, il est important de connaître les éléments qui pourront être mis en vente. Pour commencer, il y a le local servant d’adresse et de lieu de réalisation de l’activité ainsi que toutes les marchandises. Il faut noter que le fonds de commerce comprend le matériel de production, les contrats avec les différentes structures, la licence d’exploitation, l’enseigne et même la clientèle. Tous ces éléments seront cédés lors de la vente.

Notez, si le local d’exercice de la profession ne vous appartient pas, que le droit de bail pourra également être cédé si le propriétaire donne son accord et si le contrat de bail le permet.

À qui vendre une pharmacie d’officine ?

Étant donné la spécificité de l’activité menée au sein d’une pharmacie d’officine, plusieurs conditions légales s’appliquent lors de la cession d’une officine. L’acquéreur devra en effet réunir de manière simultanée plusieurs critères sans lesquels l’acte de vente ne sera pas possible. Voici une liste de quelques critères que devra absolument respecter un potentiel acheteur :

  • Être titulaire d’un diplôme d’État de doctorat en sciences pharmaceutiques ;

  • Être de nationalité française ou étrangère avec un diplôme obtenu en France ;

  • Être de nationalité française, d’un pays de l’Union Européenne ou d’un autre pays étranger et détenir un diplôme reconnu par différentes procédures mises sur pied en France ;

  • Posséder une expérience professionnelle d’au moins 6 moins en tant que pharmacien ;

  • Être membre de l’Ordre National de Pharmaciens en France ;

  • Être de bonne moralité et d’une santé adaptée à l’exercice sans danger de la profession.

Des étapes importantes à réaliser avant la vente

En plus de vous assurer de la vérification et du respect de toutes les conditions citées plus haut, il sera également nécessaire de préparer convenablement la vente. Notez que la vente d’une pharmacie est une transaction complexe qu’il sera nécessaire de bien préparer et si possible de se faire aider par un professionnel. C’est d’ailleurs en ce sens qu’œuvrent les cabinets spécialisés en transaction pharmaceutique permettant un échange qui satisfera l’acquéreur comme le vendeur. En attendant, notez qu’il sera important de déterminer avec le plus de justesse possible le prix de vente de l’officine concernée.

Plusieurs critères devront être pris en compte pour déterminer le prix de vente de votre bien. Ainsi, hormis les prix de vente des murs du local et de la marchandise en stock, le reste du fonds de commerce devra être évalué suivant quelques indicateurs précis.

Le chiffre d’affaires annuel réalisé par l’officine, la marge brute, la Performance Commerciale et de Gestion ou encore l’Excédent Brut d’Exploitation devront être pris en compte lors de la fixation du prix de l’officine. Ces chiffres serviront également d’arguments de vente auprès des potentiels acheteurs.

Céder sa pharmacie est sans aucun doute une décision très importante. La réalisation d’un audit préalable à la vente pourrait représenter une excellente idée vu qu’il pourrait vous aider à réaliser une meilleure affaire pour la vente de ce bien que vous avez certainement mis du temps, de l’énergie, mais aussi du cœur à construire.